Le corbillard possédé du diable

Qui était ce défunt qui, en ce matin d’automne 1949 effectuait son dernier voyage ? Nul ne s’en souvient. Ce qui est certain, c’est qu’il était du bas quartier de Mouguerre, non loin des rives de l’Adour. Il allait donc passer par l’étape incontournable de la messe d’enterrement en l’église du bourg avant de gagner sa…

Travaux d’enfants : les cochons

Le gardiennage des animaux faisait partie des travaux attribués aux enfants ; à cette époque les clôtures électriques n’ existaient pas. Les haies dissuadaient un peu les animaux de s’échapper. Au moment des foins en rentrant  de l’ école nous trouvions la maison vide, la porte fermée à clé, un papier sur la table avec…

La batteuse de mon enfance

C’était un événement quand nous étions enfants. Pendant la guerre, la batteuse était  actionnée et reliée par une courroie à une machine à vapeur. En prévision, la veille pour entretenir le foyer il fallait prévoir une belle provision de bois sec et de l’eau dans un demi-muid. Un ou deux mécaniciens suivaient ce matériel de…

Défense d’enfance en France

Mardi 15 mars, mon père né en 1947 de parents arméniens chassés pendant le génocide est venu raconter ses souvenirs d’enfance au collège.  « Les Arméniens de l’empire ottoman ont été pour la plupart massacrés, et puis il y en a quelques uns qui ont sauvé leur vie de manière assez hasardeuse et en particulier mon…

Ma grand-mère

1) Sa vie à l’école :  Quelles étaient les obligations à l’école ? Quand j’étais au primaire j’avais l’obligation de porter une blouse. Si nous ne l’avions pas nous étions punies.  Etais-tu dans une école mixte ? Non, nous avions une école où la cour était séparée en deux. Il y avait d’un côté les garçons et de…

L’école de ma Grand-mère

Ma grand-mère s’appelle Anne-Marie et elle est née le 3 octobre 1941.Comme pour tous les enfants, l’école est le lieu où elle a passé la majeure partie de son enfance et elle en a gardé de nombreux souvenirs. Elle fréquentait l’école publique Jules Ferry à Biarritz. Voulant savoir si la vie d’une écolière était très…

Le noël magique de mon enfance

            J’avais 8 ans.            Au début des vacances de Noël, en 1955, une centaine d’élèves de notre petite école a été invitée au goûter de Noël chez le marquis d’Arcangues, c’est-à-dire dans son château. Nous nous y sommes rendus à pied, bien entendu, accompagnés de nos maîtres et maîtresses d’école. Déjà, au bout d’une…

La douceur de l’enfance

Je m’appelle Sauveur NOBLIA, je suis né le 11 septembre 1927 de parents agriculteurs à SEGURAKO borda, dans une ferme située dans les montagnes d’Espelette, à 1 km de la frontière espagnole. Ma famille était composée de 5 frères et 3 sœurs, j’étais le 9ème. Malgré le nombre, j’ai été aimé et désiré, je dirais…

Un bien beau dimanche

Oui c’était un bien beau dimanche de soleil de ce mois d’août 1944 à Pau.  Nous jouions.  Il y eut une rumeur :  « Ils s’en vont ».  En ce temps là, il fallait interpréter ces  «  ils ». « Ils débarquent », c’étaient les Alliés. On était contents. « Ils s’en vont ». il s’agissait des Allemands. On était très contents aussi….